Néa

De The Tale of Great Cosmos

Néa est la déesse de la destruction. Selon la légende c'est elle qui détruira le Système absolu. Elle est le fruit de la création de Hadès et Bellum.


Origine

Néa a été crée par les divinités Hadès et Bellum, c'est l'une des rares divinités à avoir été crée autrement que par reproduction entre divinités.
Tandis que Kaos no Kamini vient juste de forger la Balanced Sword et d'être corrompu et que la bataille fait rage et divise les diverses divinités, Hadès échafaude avec l'aide du dieu Bellum de créer une arme de destruction surpuissante. Ils conçoivent alors Néa, divinité de la destruction.

Dès lors qu'ils donnent vie à la jeune Néa, celle-ci échappe à leur contrôle et s'évade des enfers pour semer la destruction dans plusieurs univers et mondes du système absolu. Elle détruit tout sur son passage, et ne laisse qu'un sillage de mort derrière elle, détruisant même certains mondes qu'elle visite.


Le premier sceau

Saisho no Kamini après avoir scellé son frère, s'aperçoit de l'existence de Néa et des dégâts qu'elle a causé. Le dieu originel l'affronte alors pour l'empêcher de poursuivre son œuvre et éviter de nouveaux désastres. Ne parvenant pas à la détruire complètement, Saisho emprisonne Néa dans une boîte et scelle cette dernière à l'intérieur.

Après avoir découvert l'origine de Néa, Saisho no Kamini punit Hadès en l'enfermant dans les enfers, et l'obligeant à y rester pour l'éternité et condamné à ne plus pouvoir en sortir.

Néa est désormais hors d'état de nuire, mais la boîte qui la retient scellée est assez instable, et n'importe qui peut l'ouvrir facilement. Afin d'éviter la tentation trop grande de certaines divinités d'ouvrir la boîte, Saisho élabore un stratagème.


La boîte de Pandore

Saisho no Kamini confie alors la boîte retenant Néa prisonnière, à une terrienne innocente qui selon lui est digne de confiance. Il demande alors à la jeune terrienne du nom de Pandore de garder la boîte à l'abri des autres Hommes et divinités afin que Néa reste prisonnière, il lui demande également de ne jamais ouvrir sous aucun prétexte la boîte sous peine de provoquer l'irréparable, et ce sans lui dire ce que contient la boîte.

La jeune terrienne conserve alors comme convenu la boîte sans l'ouvrir, mais un jour, la curiosité l'ayant rongé, elle voulut jeter un coup d’œil à l'intérieur pour voir ce que contenait la boîte.

Mais en entre-ouvrant la boîte, Néa fut libéré et s'échappa de sa prison, Pandore eut beau refermé rapidement la boîte, il était déjà trop tard, la déesse de la destruction sema le chaos et le désespoir sur la Terre qui fut dès lors condamnée au malheur et à tout les maux possibles. Seul l'espoir resta enfermée dans la boîte.

Néa détruisit alors la boîte définitivement et la jeune terrienne.


La destruction de Néa

Après sa libération de la boîte de Pandore, Saisho no Kamini fonce sur Terre pour arrêter Néa avant qu'elle ne récupère sa pleine puissance et anéantisse complètement la planète. Usant de toutes ses forces pour la vaincre, le dieu originel, détruisit complètement la jeune déesse, séparant son âme en 666 fragments. Il prit alors soin de sceller chacun d'entre eux aux quatre coins du Système absolu afin d'éviter sa résurrection. Il scella certains morceaux dans d'autres dimensions tels que les enfers ou le néant, et enfin il scella la plus grosse partie de Néa dans son palais.


La légende de la résurrection de Néa et le Ragnarök

Malgré que la déesse fut vaincu il y a longtemps, une prophétie annonce le retour de Néa. Selon la légende, Néa sera restauré par Flarm dieu du feu, qui provoquera également le Ragnarök. La jeune déesse, sera alors pratiquement inarrêtable et plus forte que jamais. Après la mort des dieux originaux, celle-ci détruira un à un les divers mondes et univers avant de provoquer l'extinction complète du dernier monde : la Terre, puis du Système absolu.

Cependant, cela ne reste qu'une légende...