Magical Girls : Différence entre versions

De The Tale of Great Cosmos
m (A protégé « Magical Girls » : Page à fort trafic ([Modifier=Autoriser uniquement les administrateurs] (infini) [Renommer=Autoriser uniquement les administrateurs] (infini)))
 
Ligne 26 : Ligne 26 :
 
Après avoir soutenu les [[démons]] lors de la [[guerre d'annihilation]], les Magical Girls proposent la signature du premier traité de paix international visant à stopper les conflits mondiaux et internationaux. Le traité est largement accepté par le reste des nations de [[Terae]] et le modèle politique de [[Magicalia]] commence également à se développer et à intéresser de nombreux états indépendants qui vont l'adapter à leurs besoins.
 
Après avoir soutenu les [[démons]] lors de la [[guerre d'annihilation]], les Magical Girls proposent la signature du premier traité de paix international visant à stopper les conflits mondiaux et internationaux. Le traité est largement accepté par le reste des nations de [[Terae]] et le modèle politique de [[Magicalia]] commence également à se développer et à intéresser de nombreux états indépendants qui vont l'adapter à leurs besoins.
  
Malgré ce traité de paix de l'an 667, la [[troisième guerre mondiale]] éclate en 1048, obligeant les Magical Girls à prendre part de nouveau au conflits et directement menacés par les [[Onilord]]. Le sénat de [[Magicalia]] montre alors quelques faiblesses en matière de défense et de riposte offensive réduisant grandement le territoire des Magical Girls. Les [[Onilord]] alors aux portes de la capital de [[Shoujolandia]] sont sur le point de faire tomber l'une des plus grande nation. Finalement c'est grâce aux pleins pouvoirs accordés par le sénat à [[Rosalia Aidoru]] que cette dernière met fin à la menace en détruisant la capitale de [[Démonica]] à l'aide d'une bombe à [https://fr.wikipedia.org/wiki/Antimati%C3%A8re antimatière].  
+
Malgré ce traité de paix de l'an 667, la [[troisième guerre mondiale]] éclate en 1048, obligeant les Magical Girls à prendre part de nouveau au conflits et directement menacés par les [[Onilord]]. Le sénat de [[Magicalia]] montre alors quelques faiblesses en matière de défense et de riposte réduisant grandement le territoire des Magical Girls. Les [[Onilord]] alors aux portes de la capital de [[Shoujolandia]] sont sur le point de faire tomber l'une des plus grande nation. Finalement c'est grâce aux pleins pouvoirs accordés par le sénat à [[Rosalia Aidoru]] que cette dernière met fin à la menace en détruisant la capitale de [[Démonica]] à l'aide d'une bombe à [https://fr.wikipedia.org/wiki/Antimati%C3%A8re antimatière].  
  
 
Finalement aidé par [[Eleutheria]] et le reste de la coalition, les Magical Girls remportent la victoire. C'est à la suite de la chute des [[Onilord]] que [[Rosalia Aidoru]] demande à son homologue la reine d'[[Eleutheria]] : [[Ayae no Yorokobi]] de fonder le [[conseil des vainqueurs]] et de rédiger un nouveau traité de paix plus robuste. Les Magical Girls se réconcilieront alors avec les [[démons]] et soutiendront ainsi la fondation de l'ordre [[Kibou]] avec lequel elles collaboreront désormais.
 
Finalement aidé par [[Eleutheria]] et le reste de la coalition, les Magical Girls remportent la victoire. C'est à la suite de la chute des [[Onilord]] que [[Rosalia Aidoru]] demande à son homologue la reine d'[[Eleutheria]] : [[Ayae no Yorokobi]] de fonder le [[conseil des vainqueurs]] et de rédiger un nouveau traité de paix plus robuste. Les Magical Girls se réconcilieront alors avec les [[démons]] et soutiendront ainsi la fondation de l'ordre [[Kibou]] avec lequel elles collaboreront désormais.

Version actuelle datée du 18 mai 2020 à 21:47

Les Magical Girls sont l'une des races principales peuplant Terae. Malgré l'image qu'elles renvoient aux autres peuples, les Magical Girls n'en restent pas moins l'une des races les plus puissantes de Terae. Par ailleurs, malgré ce que l'ont peut en penser, les Magicals Girls ne sont pas exclusivement des femmes, et des hommes existent bel et biens au sein de cette race.


Origine

Les Magical Girls ont été originellement conçues par la déesse Vitalia au même titre que les autres races de Terae. Cependant les Magical Girls ont été conçues par oppositions aux démons afin de respecter l'équilibre absolu. Après leur création, les Magical Girls sont les premières à avoir quitté le continent principal de Valméria afin de coloniser un large territoire sur le continent d'Arvalia dans le but de fuir les conflits incessants et dans le but de s'approprier un maximum de ressources de ces nouvelles terres découvertes.

Aujourd'hui les Magical Girls vivent majoritairement sur le continent d'Arvalia et de Tarilia, bien que certaines immigrent de plus en plus vers Eleutheria. La patrie principale de ces dernières reste cependant la république de Magicalia


Histoire

Antiquité

Durant l'antiquité, les Magical Girls ont immédiatement fondé la république de Magicalia et mis en place le premier système démocratique de l'histoire de Terae. Basé sur un sénat composé d'un certains pourcentage de la population totale des citoyens du pays. Chaque décision est ainsi prise au vote du sénat complet ou partiel. Au sommet du Sénat se trouve le chancelier suprême qui préside chaque assemblée et est élue par le sénat lui même.

Après avoir fondé l'une des plus grande patrie, les Magical Girls concèdent à céder une partie de leurs terres aux élémentaires, qui comme eux fuient les conflits et la politique de leur pays d'origine de Stoiecheio sur le continent d'Arvalia. C'est à peine quelques années après, que d'autres pays s'installeront juste aux portes de Magicalia mettant un terme à son expansion grandissante. Enfin les Magical Girls, décident de coloniser les terres au Nord de leur pays pour y fonder une nouvelle colonie et patrie, celle de Mahoulia.

Durant la Grande Guerre de Valméria, les Magical Girls sont les seules à ne pas prendre parti durant la guerre. Dans la Réalité Bêta cette neutralité leur vaudra d'ailleurs un échange privilégié par la suite avec les pays Ningemonos.


Ère médiane

C'est durant l'ère médiane que les Magical Girls apparaissent davantage sur la scène politique internationale et prennent publiquement parti contre la politique Onilord des démons. Les Magical Girls soutiennent en effet la liberté totale des citoyens démons et menacent les Onilord de déployer leurs troupes en cas d'attaque interne ou sur n'importe quel autre territoire.

Lors de la guerre de domination les Magical Girls mettent à exécution leurs menaces et envoient des troupes sur tous les front combattre la dictature Onilord. Après avoir vaincu les démons et leur politique tyrannique, celles-ci se retirent de la scène internationale jusqu'en 666 lors de la seconde guerre mondiale où cette fois elles prennent le parti des démons et d'Elementaria en attaquant Stoiecheio.


Ère contemporaine

Après avoir soutenu les démons lors de la guerre d'annihilation, les Magical Girls proposent la signature du premier traité de paix international visant à stopper les conflits mondiaux et internationaux. Le traité est largement accepté par le reste des nations de Terae et le modèle politique de Magicalia commence également à se développer et à intéresser de nombreux états indépendants qui vont l'adapter à leurs besoins.

Malgré ce traité de paix de l'an 667, la troisième guerre mondiale éclate en 1048, obligeant les Magical Girls à prendre part de nouveau au conflits et directement menacés par les Onilord. Le sénat de Magicalia montre alors quelques faiblesses en matière de défense et de riposte réduisant grandement le territoire des Magical Girls. Les Onilord alors aux portes de la capital de Shoujolandia sont sur le point de faire tomber l'une des plus grande nation. Finalement c'est grâce aux pleins pouvoirs accordés par le sénat à Rosalia Aidoru que cette dernière met fin à la menace en détruisant la capitale de Démonica à l'aide d'une bombe à antimatière.

Finalement aidé par Eleutheria et le reste de la coalition, les Magical Girls remportent la victoire. C'est à la suite de la chute des Onilord que Rosalia Aidoru demande à son homologue la reine d'Eleutheria : Ayae no Yorokobi de fonder le conseil des vainqueurs et de rédiger un nouveau traité de paix plus robuste. Les Magical Girls se réconcilieront alors avec les démons et soutiendront ainsi la fondation de l'ordre Kibou avec lequel elles collaboreront désormais.

En plus des accords commerciaux et politiques entre les Magical Girls et le reste du conseil des vainqueurs, et notamment Eleutheria, les Magical Girls soutiennent la recherche scientifique d'Eleutheria et les projets de l'Agence Spatiale d'Eleutheria en matière d'exploration spatiale. Par ailleurs, les Magical Girls continueront de traquer les restes de l'ordre Onilord afin de démanteler les derniers réseaux persistants.

Enfin, après le retour des Ningemonos, les Magical Girls seront les premières à soutenir leur indépendance totale, et iront jusqu'à leur confier les terres désolées au sud de leur patrie comme nouveau territoire où sera bâtie la Nouvelle Fédération d'Unia.


Magie

Les Magical Girls ont leur propre forme de magie. Bien qu'il soit reconnu que les démons sont les plus puissants dans la maîtrise de la magie, les Magical Girl ont quant à elles développées leur propre système magique réfutant le système runique largement utilisé durant l'antiquité. Les Magical Girls sont ainsi les premières à avoir créer des artefacts mystiques canalisant le mana et la magie de son porteur. De ce fait, les magical girls ont souvent besoin de posséder une relique pour utiliser leur magie, mais celle ci les rends également plus puissantes que la normale et peuvent largement rivaliser contre les démons en terme de magie.